Les plugins WordPress à éviter et qui ruinent votre temps de chargement !

Sommaire

Vous avez installé des plugins wordpress sur votre site et celui-ci ralentit lourdement ? Les plugins wordpress peuvent avoir une grande influence sur la vitesse de chargement de votre site.

Ces derniers sont également à l’origine du ralentissement du temps de chargement de votre tableau de bord WordPress (admin).

Dans cet article, nous allons voir comment les extensions wordpress affectent la performance d’un site web et quels sont les mauvais plugins à éviter.

Pourquoi les plugins ralentissent votre site WordPress ?

Il existe de nombreuses raisons qui expliquent le ralentissement généralisé d’un site web. Parmi les principales, on peut citer:

  • une base de donnée déjà trop chargée ou saturée ;
  • des plugins mal codés ou incompatibles (entre eux ou avec votre thème);
  • des plugins trop nombreux sur un site.

Ce dernier point est souvent à l’origine du ralentissement de votre tableau de bord WordPress et prend plusieurs formes : une latence, une longueur accrue ou un délai entre chaque action.

Que faire pour accélérer votre site ?

Nous vous proposons de suivre ce guide et d’éliminer les plugins qui ne servent pas réellement à grand-chose. Il est important également de garder en tête que certains plugins peuvent être incompatibles avec votre thème wordpress. En conséquence, il peut être opportun de revoir totalement votre approche lors de la création ou refonte de votre site.

Voici une liste non exhaustive des plugins WordPress à éviter ainsi que leurs alternatives :

Les plugins de sécurité,

Mal paramétrés, mal codés, trop gourmands en ressources les plugins de sécurités peuvent être une énorme source de lenteurs sur les sites wordpress.

Si vous ne les maitrisez pas, voici ceux qu’il vaut mieux éviter :

  • WordFence Security
  • Sucuri Security
  • iThemes Security (Better WP Security)
  • All in One WP Security & Firewall

En alternative :

  • Pare-feu de votre hébergeur
  • Cloudflare
  • Désactiver XML-RPC
  • Mettez régulièrement à jour les plugins, les thèmes et WordPress
  • Utiliser et appliquer des mots de passe sécurisés

Les constructeurs de pages ou de sites (pages builders, sites builders)

S’ils facilitent la créations de sites, ils font appels à des ressources énormes qui peuvent alourdir considérablement votre site. À utiliser avec parcimonie.

  • Divi
  • WPBakery (Visual Composer)
  • Beaver
  • Elementor

En alternative :

  • WordPress Block Editor (Gutenberg)
  • Oxygen Builder
  • Se former

Les optimiseurs d’images

La chose qui occupe généralement le plus d’espace sur un site web, c’est le contenu multimédia, en d’autres termes : les images. C’est donc une très bonne idée de les optimiser, de réduire leurs tailles pour gagner du temps de chargement. Malheureusement, de nombreux utilisateurs installent simplement un plugin d’optimisation d’image et pensent que ça se règlement automatiquement. Mais ce n’est vraiment pas le cas. Ces plugins ajoutent un nombre de requêtes parfois très important.

  • EWWW Image Optimizer
  • Smush Image Compression & Optimization
  • Les plugins de redimensionnement d’images

En alternative :

  • Optimiser les images AVANT de les télécharger (avec photoshop par exemple)
  • Régénération des médias wp (WP-CLI)
  • Compresser les images JPEG et PNG (TinyPNG)
  • Optimiseur d’image de ShortPixel

Les plugins de recherches liens cassés

Ils vous permettent de trouver les liens qui sont vides et qui conduisent vers des erreurs 404. Cependant ils puisent de manière importante dans vos ressources (celles allouées par votre hébergeur).

  • Broken Link Checker
  • WP Broken Link Status Checker

En alternative :

  • Google Search Console
  • Moz, Screaming Frog
  • Yoast SEO Premium, RankMath, SEOPress

Les plugins de sauvegardes (backups)

S’ils ont une utilité évidente, ce sont de TRÈS gros consommateurs de ressources.

  • WP-DBManager
  • Updraft/Updraft Plus
  • Duplicator

En alternative :

  • mysqldump + rsync (ligne de commande)
  • exportation / importation manuelle de la base de données wp (WP-CLI)
  • Sauvegarde intégré par l’hébergeur

Les plugins de partages pour les réseaux sociaux

Les plugins de ce type ont tendance à intégrer énormément de codes et de requêtes externes. D’ailleurs plusieurs d’entre-eux ne respectent pas forcément le principe de protection des données des utilisateurs. Quand on sait que les réseaux sociaux fournissent de la documentation et des APIs pour les développeurs : alors pourquoi se priver ?

  • AddThis
  • ShareThis
  • Divers plugins de boutons de partage

En alternative :

  • Solutions natives fournis par les réseaux sociaux
  • MashShare

Les plugins multilingue et/ou de traduction

Ces plugins sont tellement lourds, qu’il vaut mieux juste les éviter. D’autres solutions plus adaptées existent.

  • WPML
  • Loco Translate

En alternative :

  • MultilingualPress
  • Polylang
  • Installation en multisite

Les plugins de cache

Les plugins de cache accélèrent les requêtes qui sont stocké, elles sont mises en cache. Mais ils ralentissent les requêtes qui ne sont pas mises en cache. Mal paramétré, un plugin de cache pourrait ralentir votre site pour 75 à 90% de vos visiteurs.

Si malgré tout, vous avez besoin d’un système de mis en cache, préférez une solution de cache basée sur votre serveur : discutez-en avec votre hébergeur. Vous pouvez également profiter du cache d’un CDN.

  • WP Super Cache, W3 Total Cache
  • WP-Optimize
  • Autoptimize

En alternative :

  • Cache du serveur (comme LiteSpeed chez O2SWITCH par exemple)
  • WPRocket, Cloudflare, RocketCDN, etc…
  • mod_pagespeed (module pagespeed)

Enfin, éviter d’installer des plugins qui ne vous apportent absolument RIEN, si ce n’est des ralentissements supplémentaires…

  • Revolution Slider
  • Really Simple SSL
  • L’exécution de nombreux codes php inutiles…

WordPress est un système incroyablement puissant, qui permet de faire beaucoup de choses sur son site. Il en est également de même pour les plugins wordpress, que ce soit au niveau des fonctionnalités qu’ils apportent.

Mais cependant, gardez à l’esprit que cette puissance pour bien l’exploiter, il vaut mieux la maitriser.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Futur entrepreneur(e) ?

Apprenez à préparer au mieux votre projet d'entreprise, grâce à des experts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.